Rechercher
  • Haras des Vénètes

COVID-19 : COMMENT SE PASSE LE CONFINEMENT DANS NOTRE ÉCURIE DE PROPRIÉTAIRES ?


Les structures équestres ont toutes dû prendre des mesures face au confinement mis en place il y a maintenant près de quinze jours, le haras des Vénètes n’y fait pas exception. Nous allons vous expliquer comment nous nous sommes organisées pour garantir le bien-être de nos 25 chevaux.


Trouver une nouvelle organisation tout en respectant le bien-être de nos chevaux, cela a été la priorité de notre haras basé en Bretagne.


Avec la crise sanitaire, les premières sorties en concours de nos jeunes chevaux sont bien évidement annulées. C’est pourquoi nous avons choisis durant ses 15 premiers jours d’accorder à tous nos pensionnaires et surtout aux plus jeunes (chevaux de 4 à 6 ans) des vacances. Pour cela, nous leur accordons des sorties quotidiennes au paddock et le soir nous les rentrons bien au chaud dans notre écurie couverte.


Nos étalons profitent eux aussi de nos verts pâturages ainsi que de notre tapis roulant afin de les maintenir en état physique, la saison de « monte » n’étant pas arrêtée, nous pouvons toujours vous envoyer les paillettes de Galax du Rouet en « congelé » via notre partenaire Eurogèn.


Dès ce lundi, nous remettons tout le monde au travail. Certains chevaux feront un trotting sur notre piste de galop, d’autres tournés à la longe ou montés dans notre carrière qui vient d’être remise à niveau, mais tous seront montés de quatre à cinq fois par semaine car il est important d’entretenir leur cardiaque et leur souplesse, voire de continuer à les faire progresser techniquement. Nous continuerons les sorties quotidiennes au paddock pour garder le moral de nos chevaux.


Les chevaux doivent être absolument "bougés" tous les jours faute de quoi les risquent des coliques, de tiqués ou tous autres facteurs d’ennui et de stress peuvent apparaître très rapidement. Vues les conditions sanitaires actuelles, il paraît très compliqué de faire venir le vétérinaire ou même de se déplacer avec un van pour amener nos chevaux en clinique. En Bretagne les contrôles sont fréquents et pour le bien de tous, il vaut mieux rester chez soi.


Comment vivre le confinement dans notre écurie de compétition dans le Morbihan ?


Le haras des Vénètes est notre lieu de confinement et les chevaux nous permettent d’échapper un peu à cette ambiance pesante. Nous avons la chance de nous trouver sur une structure de 7 hectares avec de nombreuses choses à faire. Nous avons donc choisi de mettre ce temps au profit de nos chevaux et de notre structure.


Ces quinze premiers jours de confinement nous ont permis de dévoiler nos talents d’artistes. En effet nous avons peint plus de 60 barres et 20 chandeliers. Nous avons fait cela pour permettre à nos propriétaires, dès la lever du confinement, de s’entrainer sur un vrai parcours d’obstacles colorés, dans les conditions réelles d’une compétition.

Ce nouveau parc d’obstacles va aussi permettre à nos jeunes chevaux de mieux s’armer et d’arriver moins anxieux, pour certains, sur le circuit jeunes chevaux.

Dès la fin des mesures sanitaires et avec l’accord de la FFE pour les manifestations équestres et réouverture des centres équestres, nous proposerons, surement, pour les écuries des alentours, un petit concours d’entrainement dit, « Warm up » pour ceux qui le souhaitent, avant de retrouver le circuit officiel.

22 vues
  • Facebook Haras des Venetes

© 2019 Haras des Vénètes - 

SIRET : 851585984 00012