Rechercher
  • Haras des Vénètes

COMMENT CHOISIR SON ÉTALON ?

Mis à jour : févr. 4

Dans cet article nous allons tenter de répondre à cette question difficile, source de nombreuses interrogations au sein même du Haras des Vénètes.


Avant de choisir son étalon, il faut d’abord déterminer quel est le type de clientèle que l’on veut cibler avec ses poulains. Au sein de notre écurie de compétitions nous cherchons des chevaux de sport, orientés pour le CSO, c’est pourquoi nous ferons notre sélection sur les étalons de sport évoluant « au plus haut niveau » pour essayer d’obtenir les futurs cracks de demain pour notre élevage de chevaux en Bretagne.


Une fois l’orientation du poulain choisie, il faut analyser sa jument au moyen des données disponibles. D’après la génétique, la mère apporte 50% des gènes du futur poulain. Il faut essayer d’analyser au mieux sa jument afin de déterminer ses points forts qui seront importants pour le futur poulain mais aussi ses points faibles afin d’essayer de les compenser avec le futur père.


Quelles sont les caractéristiques à analyser chez la jument ?


Le modèle et les aplombs de votre jument :

Taille, bassin large, structure osseuse. Ligne du dessous (ossature des membres) : canons courts et jarrets forts pour la solidité, avec de bons aplombs, des pieds proportionnés à la taille de la jument pour porter la masse.  Sa ligne du dessus (dos et rein) doit être ni trop courte, ni trop longue (cela engendre des difficultés d'engagement des postérieurs, un dos creux, un manque de force, ...), son bout de devant bien orienté (encolure en montant), et une belle arrière main qui indiquera un moteur puissant.


Ses allures, son sang :

La jument choisie doit avoir un certain afflux nerveux qu'elle pourra transmettre. La qualité de son tissu est également un point important : après un effort, on doit voir apparaître très distinctement son réseau veineux : c'est un signe de présence de sang et de bonne qualité des tissus notamment du point de vue de la cicatrisation.  Une jument avec du sang est toujours plus facile à croiser et apportera de la qualité à sa production.


Sa robe :

C'est un facteur à ne pas négliger. La robe grise est très prisée dans les concours de modèles et allures. Il faut savoir que plus une robe est atypique plus cette particularité pourra devenir un critère de sélection pour les futurs propriétaires du poulain.

Une fois les points forts et les points faibles analysés, il faut trouver un étalon qui pourra compenser les défauts de la jument tout en continuant d’accentuer la qualité qu’elle possède déjà.


Comment trouver l’étalon idéal ?


Pour trouver le père idéal, il faut analyser le pédigrée des futurs parents. La génétique étant une science complexe, il est important de déterminer le degré d’héritabilité de telle ou telle caractéristique.


Chaque année, paraissent des publications : le catalogue des étalons, le guide AZEP et bien d’autres encore. Ce sont de précieux instruments pour effectuer son choix. On peut aussi contacter des groupes spécialisés dans l’élevage tels que le GFE ou autres.


A l’aide de toutes les données récoltées, on compare ensuite les six points, trois à maintenir et trois à améliorer, retenus pour notre jument avec les valeurs d’élevage des étalons. Ce faisant, on obtient une liste d’étalons « palpables ».


Maintenant, c’est à vous de décider quel étalon vous plaira le plus parmi cette liste et les conditions de saillis qui vous conviendront au mieux.

Malgré toute la bonne sélection faîte et les bons gènes apportés ce que vous ferez pour votre poulain avant et après sa naissance, sera déterminant pour son futur.

34 vues
  • Facebook Haras des Venetes

© 2019 Haras des Vénètes - 

SIRET : 851585984 00012